Transmission de QPC : acquisition de congés payés pendant un arrêt maladie

Publié le : 01/12/2023 01 décembre déc. 12 2023

Le Conseil constitutionnel va se prononcer sur les modalités d’acquisition de droits à congés payés en cas de maladie du salarié, prévues aux articles L. 3141-3 et L. 3141-5, 5°, du code du travail.A l'occasion de son pourvoi en cassation dans un litige concernant les conditions d'acquisition de droits à congé payé pour les périodes pendant lesquelles, soit elle n'avait pas exécuté de travail effectif en raison de son état de santé, soit son arrêt de travail n'avait pas été assimilé à du travail effectif, une salariée a demandé de renvoyer au Conseil constitutionnel deux questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) ainsi rédigées :
1°/ Les articles L. 3141-3 et L. 3141-5, 5°, du code du travail portent-ils atteinte au droit à la santé et au repos garanti par le onzième alinéa du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 en ce qu'ils ont pour effet de priver, à défaut d'accomplissement d'un travail effectif, le salarié en congé pour une maladie d'origine non professionnelle de tout droit à l'acquisition de congés payés et le salarié en congé pour une maladie d'origine professionnelle de tout droit à l'acquisition de congés au-delà d'une période d'un an ?
2°/ L'article L. 3141-5, 5°, du code du travail porte-il atteinte au principe d'égalité garanti par l'article 6 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789 et l'article 1er de la Constitution du 4 octobre 1958 en ce qu'il introduit, du point de vue de l'acquisition des droits à congés payés des salariés dont le contrat de travail est suspendu en raison de la maladie, une distinction selon l'origine professionnelle ou non professionnelle de la maladie, qui est sans rapport direct avec l'objet de la loi qui l'établit ?
Dans son arrêt rendu le 15 novembre 2023 (pourvoi n° 23-14.806), la Cour de cassation considère que la première question présente un caractère sérieux en ce que, en cas d'absence du salarié de l'entreprise en raison d'un arrêt de travail pour cause de maladie, cause indépendante de sa volonté, l'article L. 3141-3 du code du travail exclut tout droit à congé payé lorsque l'arrêt de travail a une origine non professionnelle et l'article L. 3141-5, 5°, du même code ne permet pas l'acquisition de droit à congé payé au-delà d'une période ininterrompue d'un an en cas d'arrêt de travail pour cause d'accident du travail ou de maladie professionnelle.
La seconde question posée présente également un caractère sérieux en ce que l'article L. 3141-5, 5°, du code du travail traite de façon différente au regard du droit à congé payé les salariés en situation d'arrêt de travail pour cause de maladie, selon l'origine, professionnelle ou non, de la situation de santé qui a justifié l'arrêt de travail.
En conséquence, la chambre sociale décide de transmettre les deux QPC au Conseil constitutionnel. 
SUR LE MEME SUJET :
Congé payé : mise en conformité avec le droit de l'Union européenne - 14 septembre 2023
CJUE : prise en compte des périodes de chômage partiel aux fins du calcul de la rémunération versée au titre du congé annuel - 21 décembre 2018
Pas d'acquisition de congés payés en cas d'arrêt de travail pour maladie - 8 avril 2013

Historique

<< < ... 2 3 4 5 6 7 8 ... > >>